mardi, novembre 12, 2019
sport

Voici les entraîneurs les mieux payés en Afrique

1.61Kviews

Les entraîneurs sont des techniciens recrutés pour préparer de façon physique et mentale un sportif, un groupe de sportifs ou une équipe qu’elle soit nationale ou non. La plupart des entraîneurs sont eux-mêmes d’anciens sportifs.

Les rémunérations sont, à quelques exceptions près, prises en charge directement par les États. Les gouvernements ne peuvent pas dépasser certaines limites, même si, comme cela s’est déjà vu, le salaire d’un entraîneur est partiellement pris en charge par un sponsor.

Mais quel est le salaire des entraîneurs des 24 nations représentées à la CAN – 2019 ? Jeune Afrique repond :

1- Javier Aguire (Egypte): 70,8 millions

2- Clarence Seedorf (Cameroun): 62,9 millions

3- Hervé Renard (Maroc): 52,5 millions

4- Stuart Baxter (AFS): 40,8 millions

5- Djamel Belmadi (Algerie): 56 millions

6- Gernot Rohr (Nigeria): 33,6 millions

7- Paul Put (Guinée): 19,6 millions

8- Alain Giresse (Tunisie): 16,4 millions

9- Florent Ibengue (RDC): 16,4 millions

10 – James Appiah (Ghana): 16,4 millions

11- Michel Dussuyer (Benin): 15,7 millions

12- Aliou Cisse (Senegal): 15,1 millions

13- Corentins Martins (Mauritanie): 15,1 millions

14- Ibrahim Camara (CIV): 11,8 millions

15 – Sebastien Desabre (Ouganda): 11,8 millions

16- Sebastien Migne (Kenya): 11,8 millions

17- Srdjan Vasiljevic (Angola): 9,8 millions

18- Baciro Condé (Guinée Bissau): 5,9 millions

19 – Emmanuel Amunike (Tanzanie): 5,9 millions

20 – Sunday Chidzambwa (Zimbabwe): 5,9 millions

21- Nicolas Dupuis (Madagascar): 4,6 millions

22- Ricardo Manetti (Namibie): 3,2 millions

23- Mohamed Bagassouba (Mali): 934 mille

24- Olivier Niyungeko ( Burundi): 295 mille

Les chiffres que Jeune Afrique a pu se procurer montrent également que tous les étrangers ne touchent pas des salaires princiers. La plupart d’entre eux bénéficient malgré tout de rémunérations confortables, mais c’est également le cas de plusieurs sélectionneurs africains. Les salaires que le Magazine vient de divulgué ont dans certains cas, été communiqués par les sélectionneurs eux-mêmes. Il faut ajouter à ces rémunérations les différentes primes et avantages en nature négociées par les intéressés : logement, voiture, téléphone, billets d’avion…

Leave a Response