dimanche, mai 26, 2024
sport

RDC : Une dizaine d’interpellations à Butembo en marge d’une manifestation pour réclamer la sécurité dans plusieurs régions de l’est du pays






Dix jeunes gens ont été interpellés par la police ce lundi 19 août à Butembo (Nord-Kivu), en marge d’une journée ville morte visant à réclamer la sécurité à Beni, au Nord-Kivu, Djugu en Ituri et Minembwe au Sud-Kivu.

Le groupe de pression « Véranda Mutsanga » qui livre ce décompte à ACTUALITE.CD précise que ces jeunes manifestants ont été interpellés, notamment à Mutsanga (5), Mutiri (3), Mukuna (1) et Nziapanda (1), des coins chauds de la ville où la tension était perceptible déjà la matinée.

La police les accuse d’avoir troublé l’ordre public, en érigeant des barricades et incendiant des pneus sur les artères. Des témoins ont rapporté des heurts entre les jeunes manifestants et des éléments de la police déployés dans ces quartiers pour dégager les artères.

« Il y a eu des tirs de sommation et des gaz lacrymogènes de la police pour tenter de disperser des jeunes manifestants, qui à leur tour, lançaient des projectiles. Il n’y a pas eu des blessés, mais des interpellations. On a jeté des jeunes dans la jeep de la police », témoigne Sifa, 22 ans, rencontrée à Mutsanga.

La Véranda Mutsanga qui a lancé l’appel à manifestation plaide pour la libération sans condition des jeunes arrêtés.

« Il s’agit des arrestations arbitraires, on déplore le comportement des policiers qui ne comprennent pas la souffrance des populations. Ils ont arrêté 10 jeunes, y compris des simples passants. Les policiers viennent même de piller dans certains ménages. Ils ont même utilisé des balles réelles pour tenter des disperser des manifestants pacifiques. C’est la dissipation des munitions qui devraient plutôt être utilisées dans la traque des ennemis qui nous insécurisent, dont les ADF à Beni. On doit libérer ces gens, et remettre les biens extorqués », a déclaré à ACTUALITE.CD Chafi Musitu, l’un des leaders de la Véranda Mutsanga.

A la mairie, Grégoire Katende, porte-parole du maire appelle la population à vaquer librement à leurs occupations. Il indique que les éléments de la police ont été déployés dans les coins stratégiques pour « limiter les dégâts, éviter tout débordement et maintenir l’ordre public ».

Claude Sengenya






Source Actualte.cd

Leave a Response