mardi, mai 28, 2024
Poltique

RDC : Les 12 dossiers brûlants qui feront l’objet de débat entre le gouvernement Ilunkamba et l’Assemblée Nationale lors de la session extraordinaire






La session extraordinaire de l’Assemblée nationale a été ouverte ce lundi 19 août 2019 en vue de l’investiture et l’adoption du programme du nouveau gouvernement dirigé par Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Le chef de l’exécutif national devra non seulement  défendre son programme mais aussi rencontrer les préoccupations des élus nationaux.

Dans son discours d’ouverture, Jeannine Mabunda, Présidente de l’Assemblée Nationale  a indiqué que les députés débattront avec Sylvestre Ilunga de 12 dossiers urgents afin de répondre aux besoins de la congolaise.

Voici les 12 dossiers sur lesquels le débat général devra se faire : 

La lutte contre l’insécurité par l’éradication totale des groupes armés et terroristes tels que ADF à l’Est du pays ;
La lutte contre le chômage des jeunes dans toutes les provinces ;
L’accès à l’éducation en général et à la gratuité de l’enseignement fondamental en particulier ;
La construction ou réhabilitation des infrastructures, des barrages hydroélectriques ou de la centrale géothermique afin d’élargir l’accès de tous à l’énergie et de booster l’industrialisation du pays ;
Le retard pris dans la mise en œuvre du projet d’exploitation du gaz méthane dans le Lac Kivu ;
La réhabilitation des routes de desserte agricole ou du dragage des voies navigables pour sécuriser la mobilité dans certaines provinces et particulièrement le grand Equateur ;
La lutte contre les érosions qui menacent les Villes de Kinshasa, Kananga, Kikwit, Lisala, Mbuji-Mayi et bien d’autres entités de la République ;
Le soutien à la relance de certaines industries indispensables dans la reconstruction du pays (cas de CIMENKAT de Lubudi et de la SOMIKIVU) ;
La résolution du problème d’insécurité liée à la présence des éleveurs Mbororo dans l’ex Province Orientale ;
Les  solutions urgentes attendues suite aux effets néfastes des déplacés internes des suites des dommages collatéraux aux crises locales notamment du fait de la milice Kamwina Nsapu dans l’espace Kasaï ;
La lutte contre la corruption ;
L’accélération de la mise en œuvre de la Caisse nationale de péréquation pour une répartition équitable des revenus entre nos 26 provinces etc. 
Auguy Mudiayi

 






Source Actualte.cd

Leave a Response