jeudi, mai 30, 2024
sport

RDC : Le CLC plaide pour une semaine de deuil national en mémoire des personnes tuées à Beni






Le comité laïc de coordination (CLC) de l’Eglise catholique en République Démocratique du Congo (RDC) plaide pour qu’un deuil national d’une semaine soit décrété en mémoire des victimes des massacres des civils en vogue dans la région de Beni, dans l’est du pays. Dans un communiqué datant du 13 Août dernier, le CLC note que cette action pourra susciter une « plus grande prise de conscience de ce fléau de haute intensité ».

Il appelle la population à prendre conscience et à lutter contre la peur, en prenant son destin en mains. Car, craint-il que ces massacres systématiques et récurrents, « à la machette, à la hache ou par incendie de village » soit des signaux d’un séisme global qui guette à nouveau notre avenir ».

Mercredi 14 août dernier, un rapport conjoint de Human rights watch (HRW) et de Groupe d’études sur le Congo (GEC) a présenté Beni comme « l’épicentre des violences » dans le Kivu, région où les deux organisations disent avoir enregistré plus 1900 morts en deux ans, soit de juin 2017 à juin 2019. Ce qui fait de Beni l’épicentre, c’est l’intensité des violences y enregistrées depuis octobre 2014, et dont les auteurs seraient les rebelles ougandais d’Allied Democratic Forces (ADF).

Cette demande du CLC pour un deuil national tombe alors qu’il y a une semaine, le 8 août, le député national Nzangi Muhindo a dénoncé « le silence et l’inaction » du chef de l’État face à ces massacres, l’accusant de n’avoir pas « adressé des messages de compassion et posé aucun acte de solidarité envers les victimes ». Il a dit regretter que l’actuel président de la République ait adopté la même attitude qu’il reprochait à son prédécesseur quand ils étaient encore dans l’opposition.

Claude Sengenya

 






Source Actualte.cd

Leave a Response