dimanche, mai 26, 2024
sport

RDC : l’armée met en garde un groupe de jeunes de Beni qui a tenté de se former en « milice d’autodéfense » contre les combattants ADF





Les autorités militaires ont levé le ton ce jeudi 15 août 2019 contre une tentative d’un groupe de jeunes de la ville de Beni (Nord-Kivu) de se former en milice « d’auto-défense » contre les combattants d’Allied democratic forces (ADF). Ces jeunes ont été dispersés mercredi à coups de gaz lacrymogène en pleine exercice au terrain de Kalinda, dans la commune Mulekera.

Dans un communiqué publié à Goma, le commandant de la 34e région militaire, le général Ilunga Mpeko Edmond « met sévèrement en garde toute tentative de former une jeunesse armée, attitude qui violerait la constitution de la République ».

Ce responsable de l’armée encourage les jeunes désireux de servir la patrie sous le drapeau de suivre le processus normal de recrutement.

« La République organise des recrutements et c’est la seule voie par laquelle on peut intégrer les forces armées de la République démocratique du Congo. Vous savez à quel prix les FARDC sont en train de retrouver cette quiétude que vous avez sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu. C’est ça la question qu’en tant que patriote on doit se poser », appuie le major Njike Kaiko Guillaume, porte-parole de la 34e région militaire.

Exacerbés par les tueries récurrentes des civils attribuées aux combattants ADF depuis cinq ans dans la région de Beni, plus d’un millier de jeunes des plusieurs territoires avaient manifesté leur colère il y a peu lors d’une marche d’une vingtaine de kilomètres d’Oicha à Mavivi. Ici, ils avaient déposé un mémorandum au bureau de la Monusco afin d’exiger son engagement davantage pour la sécurité des personnes et de leurs biens.

Jonathan Kombi






Source Actualte.cd

Leave a Response