jeudi, octobre 17, 2019
PoltiqueSocieté

La mort de Sylvestre Mudacumura n’est pas la fin des FDLR (société civile) • Topcongo fm

160views





Il est encore trop tôt pour se réjouir de la mort de Sylvestre Mudacumura, le chef rebelle des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) tué par l’armée, dans la nuit de mardi à mercredi dernier, « pour autant qu’on ne sait pas comment ce mouvement rebelle est structuré », met en garde ce jeudi 19 septembre, sur TOP CONGO FM, le vice-président de la société civile du Nord-Kivu, Edgard Mateso qui estime que « la mort de ce chef militaire ne peut pas déjà être considérée comme étant une solution pour mettre fin à ce groupe, parce que c’est un groupe composé d’un effectif dont on ne connait même pas le nombre ».

« [C’est] un mouvement qui a œuvré sur le sol congolais depuis environ 30 ans, avec des formations des enfants qui sont en train de mettre au monde sur le sol congolais, avec aussi une grande ramification à travers le pays et à l’extérieur », prévient l’activiste.

Il faut neutraliser complètement les FDLR

Pour la société civile du Nord-Kivu, « ce qui est urgent pour le pays ou le gouvernement, c’est arriver à neutraliser complètement ce mouvement ou ce groupe rebelle étranger ».

« Si on n’arrive pas à le neutraliser mais alors qu’on arrive quand même à le maîtriser, par défaut, négocier avec le pays d’origine et ces miliciens, afin qu’ils acceptent de rentrer chez eux », propose Edgard Mateso.

Selon le Général Léon-Richard Kasonga, « [la neutralisation de Sylvestre Mudacumura] est une bonne nouvelle pour l’armée congolaise. Il était à la tête de la branche radicale des FDLR qui s’est opposée au rapatriement volontaire au Rwanda. C’est un signal fort pour les autres rebelles », avait estimé le porte-parole de l’armée.

Visé par un mandat d’arrêt international de la Cour pénale internationale (CPI), depuis le 13 juillet 2012, Sylvestre Mudacumura, âgé de 58 ans, était poursuivi pour des crimes de guerre commis dans l’Est du pays.

Lire aussi:

– L’armée a tué le chef des FDLR et ses proches au Nord-Kivu

Eric Lukoki




Source TOP CONGO FM

Leave a Response