vendredi, septembre 20, 2019
sport

Grève des professeurs de l’UNIKIN : Tshisekedi juge “fondées” les revendications des professeurs et promet des solutions

17views






Le président de la République, Félix Tshisekedi a reçu ce jeudi 15 août une délégation de l’association des professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN) pour statuer sur leur grève sèche déclenchée depuis le 07 août dernier.

Selon le professeur Michel Makaba, rapporteur de l’APUKIN, contacté par ACTUALITE.CD, le chef de l’Etat a déclaré « fondées » leurs revendications et promis de trouver des solutions le plus tôt possible.

« Nous avons présenté nos revendications au chef de l’Etat,  à long, moyen et court termes. Nous avons partagé essentiellement avec lui sur les revendications à court terme qu’il a jugé fondées, il a fait des propositions, nous avons senti la bonne volonté en lui. Le président de la République a promis que le problème du trop-perçu des véhicules et du manque à gagner de quatre mois seront résolus, car l’année académique devrait se clôturer depuis le 31 Juillet. Le chef a promis de le résoudre d’ici là avec son bureau dès son retour de Tanzanie, afin de reprendre les cours au campus. Même s’il n’a pas donné les dates précises, n’oubliez pas qu’il nous a reçu à 21 heures à la veille de son voyage », a ajouté M. Makaba.

Le rapporteur de l’APUKIN annonce une évaluation au cours de leur prochaine assemblée générale, de cette rencontre avec le chef de l’Etat afin de décider de la levée ou non de cette grève. Dans l’entretemps, toutes les activités sur le site universitaire restent suspendues.

« Nous allons nous retrouver à l’assemblée pour évaluer notre rencontre. C’est lors de cette assemblée que nous allons nous prononcer sur la poursuite ou non de la grève », a-t-il précisé.

Les professeurs de l’UNIKIN revendiquent les remboursements du trop-perçu sur les véhicules, le paiement de 5 mois de manque à gagner sur la prime de partenariat, l’amélioration de la rémunération du professeur congolais au standard de l’UNESCO qui pourrait aboutir à la suppression de la prime de partenariat, l’application de la loi cadre dans ses dispositions relatives aux élections de recteur au sein des universités .

Ivan kasongo






Source Actualte.cd

Leave a Response