jeudi, mai 30, 2024
DecouvertePoltiqueSocieté

Examen d’Etat à Beni : au moins 5.000 finalistes attendus





Au moins 5.000 élèves finalistes du secondaire dont 51 % des filles sont attendus ce lundi 12 août à la session spéciale des épreuves de l’examen d’Etat dans la ville de Beni et la commune rurale d’Oicha. Ferdinand Lusolo, l’inspecteur principal provincial de la province éducationnelle Nord-Kivu 2 a lancé ce matin cette série d’épreuves d’ordinaire programmée en juin mais reportée à cause notamment de l’épidémie d’Ebola dans cette région.

La cérémonie a été présidée par le maire de la ville de Beni au Centre Beni 6 situé à l’institut Kanzuli Nzuli dans la commune de Bungulu.​

«Nous nous attendons ici à Beni à 3 414 candidats et à Oicha 1.808 candidats. Pour l’ensemble de cette sous-division nous avons plus de 51% des filles. Il y a eu une forte déperdition scolaire soit à cause de l’insécurité, soit à cause de la maladie à virus Ebola, soit à cause des frais scolaires. Beaucoup d’enfants sont restés à la maison et plus de 792 élèves ont abandonné les cours», explique Ferdinand Lusolo.  ​

Il annonce que toutes les dispositions ont été prises dans les 15 centres de Beni et Oicha pour empêcher une contamination ou propagation de l’épidémie à virus Ebola. ​

«Dans tous les centres, avant d’entrer au centre nous prélevons les températures des élèves. Ceux qui ont plus de 37 degrés, ils passent les examens mais dans une autre salle. Mais à côté de ça, dans tous les centres et devant chaque salle nous avons les dispositifs de lavage des mains. Pendant les épreuves hors session, il y a trois finalistes qui avaient passé les examens dans le centre de traitement Ebola, mais aujourd’hui il n’y a aucun élève finaliste qui est dans le CTE », a expliqué M. Lusolo.​

Les épreuves d’examen d’Etat étaient reportées dans les écoles situées dans les sous-divisions de Beni et Oicha, parce que la rentrée scolaire est intervenue tardivement dans ces deux entités scolaires. Un retard dû à l’insécurité et à la maladie à virus Ebola. ​





Source Radio Okapi

Leave a Response