ConfidenceSocietévideos

Ethiopian Airlines: les familles des victimes enterrent des sacs de terre à la place de leurs proches

97views

Le dimanche 10 mars 2019, le Boeing 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines, qui effectuait la liaison Addis Abeba-Nairobi s’est écrasé, s’est écrasé faisant de 157 victimes. Ethiopian Airlines a donc proposé aux proches de 157 victimes d’enterrer des sacs de terre brûlée à la place de leurs proches.

Il faudra six mois pour identifier les victimes du Boeing 737 Max d’Ethiopian Airlines qui s’est écrasé le dimanche 10 mars dernier faisant 157 morts. A cet effet, selon l’information publiée par Reuters, la compagnie a donc proposé aux proches des victimes d’enterrer des sacs de terre brûlée à la place de leurs proches.

Les familles reçoivent un sac de terre d’un kilo prélevé sur les lieux selon des membres de deux familles différentes qui ont parlé à l’Associated Press.

Ils ont parlé sous le couvert de l’anonymat pour éviter des représailles du gouvernement. Un responsable du gouvernement éthiopien, qui a requis l’anonymat parce qu’il n’était pas autorisé à parler aux journalistes, a également confirmé que de la terre était offerte.

«Il est impossible d’identifier les corps et de remettre les restes aux membres des familles», a déclaré le proche d’une victime. «Nous ne pourrons pas être en paix tant que nous n’aurons pas reçu le corps ou des parties du corps.»

La terre du site de l’accident est donc mise à disposition pour un service prévu à Addis-Abeba ce dimanche 17 mars, précise le média. Et des sources ont indiqué aux familles qu’il pouvait falloir jusqu’à six mois pour identifier les restes des victimes. Les certificats de décès devraient être délivrés dans deux semaines.

Dans une interview sur Bbc Afrique, le ministre éthiopien des Transports a déclaré le samedi 16 mars qu’il faudra peut-être « beaucoup de temps » aux enquêteurs pour trouver la cause de l’accident.

« Une enquête d’une telle ampleur exige une analyse minutieuse et beaucoup de temps pour aboutir à quelque chose de concret « , a déclaré Dagmawit Moges.

Les proches des passagers tués dans l’incident sont encouragés à fournir des échantillons d’ADN soit à Addis-Abeba, soit dans les bureaux d’Ethiopian Airlines à l’étranger. Il y a au total 157 victimes de 35 différentes nationalités.

Leave a Response