vendredi, septembre 20, 2019
Societésport

Ebola au Sud-Kivu : les frontières rwandaises fermées aux ressortissants de Mwenga

25views






Les natifs du territoire de Mwenga où deux malades d’Ebola ont été identifiés, se sont vus interdire de traverser les frontières rwandaises par les services de migration de ce pays frontalier avec la province congolaise du Sud-Kivu.

“Pas d’entrer au Rwanda si seulement sur ta carte il y a le nom Mwenga, même pour nous qui venons du Burundi. Pour le moment, je suis à Uvira, j’attends pour que le bus soit plein mais avec trop de souffrances, j’étais déjà à la frontière de Ruhwa. On m’a renvoyé. Avec peine, je suis rentré à Uvira attendre que le bus Uvira-Bukavu via Ngomo soit rempli”, se plaint Ghyslain Watongoka, journaliste de la Radio Télévision Ngoma ya Kivu (RTNK), dépêché au Burundi pour un reportage.

Le journaliste voulait regagner la ville de Bukavu, ce dimanche. Même situation à la frontière Ruzizi 1 et Ruzizi 2 où plusieurs natifs de Mwenga ont étés renvoyés par le service rwandais de migration.

“C’est depuis le matin que les services de migration rwandais refusent aux ressortissants de Mwenga de traverser. Dès qu’ils reçoivent la carte d’électeur, ils regardent juste le territoire d’origine. Si seulement sur la carte on a écrit Mwenga, automatiquement on est renvoyé. Moi, je suis de Mwenga, je vis à Bukavu mais j’ai été renvoyé”, se plaint Espérance Mukambilwa, une vendeuse des tomates à Bukavu.

Elle traverse régulièrement au Rwanda par le poste frontalier de Ruzizi. Au Sud-Kivu, plusieurs cités et avenues dans les territoires de Shabunda, Fizi et Uvira sont baptisées “Mwenga”. Les habitants de ces entités se sont, eux aussi , vus interdire de voyager.

“A la frontière Bugarama, nous sommes aussi victimes. Certaines sources nous révèlent que le Rwanda a configuré le nom Mwenga dans leur logiciel comme une zone rouge, le  nom Mwenga est devenu problème car, même nous de l’avenue Mwenga d’Uvira, nous sommes renvoyés”, témoigne un habitant d’Uvira. 

Cet acte est décrié par la députée provinciale, élue de Mwenga, Blandine Kalafula, qui appelle les autorités provinciales à négocier avec les provinces voisines du Rwanda.

“Nous devons nous protéger contre cette maladie mais ça ne doit pas être une occasion de discrimination, les ressortissants comme tous les originaires de la province du Sud-Kivu ne doivent pas être interceptés et interdits de traverser la frontière. ça nous écoeure en tant que ressortissants de Mwenga et nous demandons que le gouvernement provincial puisse prendre langue avec la province voisine de Cyangugu et que des mesures soient prises et qu’on laisse la population ressortissante de Mwenga traverser la frontière comme tous les autres Sud-kivutiens”, indique  la députée Blandine Kalafula.

Au Sud-Kivu, les deux premiers cas ont été confirmés à Mwenga. Une femme âgée de 26 ans est décédée. Sa fillette est prise en charge par l’équipe de riposte.

Justin Mwamba, à Bukavu 






Source Actualte.cd

Leave a Response