mardi, novembre 19, 2019
CélébritésDecouverteInsoliteMusiqueShowbuzzsport

Action judiciaire à l’encontre d’Ecobank, de la Société Générale et d’Afriland

58views




Salim Group, Inc (SGI) une société privée d’investissements a intenté une action en justice la semaine dernière à l’encontre de 3 banques, a-t-on appris mardi, 13 août 2019, d’African Media Agency (AMA).

Il est « reproché aux trois banques (Ecobank, la société générale et Afriland First Bank), prises collectivement, des faits de rupture de contrat, de fraude, d’enrichissement et de conversion illégitimes », a écrit l’agence d’information, mentionnant « des dommages et intérêts de 100 millions de dollars demandés ».

Selon la note, SGI et les banques ont signé plusieurs accords de prêts à partir de 2011, pour la construction d’un luxueux hôtel Hilton en République du Tchad, avec l’objectif d’en faire une destination pour les voyages d’affaires et les conférences. Salim Group s’est alors lancé dans le développement foncier et la réhabilitation d’envergure d’une propriété en bordure de rivière et a emprunté environ 38 millions de dollars, en plus de son investissement direct de plus de 80 millions de dollars, afin d’apporter une valeur ajoutée à une parcelle de terrain de plus de 23 hectares et rendre l’hôtel exploitable en janvier 2016. Grâce à son investissement, SGI est devenue l’investisseur privé américain le plus important au Tchad, hors secteur pétrolier.

En raison d’un certain nombre de conditions défavorables au sein du pays, indépendantes de sa volonté et bien connues des banques, SGI n’a pas été en mesure d’honorer les prêts. Selon les termes de l’accord, dès lors que les banques voulaient faire jouer l’hypothèque, la propriété hypothéquée devait alors être estimée par un expert, puis l’emprunteur devait être remboursé par les banques de la valeur estimée en excédent par rapport au montant du prêt.

« Nous avons investi au Tchad en nous fiant aux termes de nos accords de prêts avec le consortium bancaire et aux promesses du gouvernement de protéger les intérêts des investisseurs étrangers. Les agissements frauduleux de ces banques sont déplorables et ne nous laissent pas d’autre choix que celui de réclamer des dommages et intérêts », a déclaré Mohamed Naeem, directeur de SGI Holgind, poursuivant que l’hôtel « a reçu de nombreuses récompenses internationales en dépit de nos demandes de dommages et intérêts. »

Salim Group, Inc est une société privée basée en Californie. Créé en 2008, Salim Group investit dans les innovations technologiques des marchés émergents. La direction de l’entreprise a plus de 30 ans d’expérience dans divers secteurs industriels et sur les cinq continents.

Sandra Kohet





SOURCE afrikmag.com

Leave a Response