dimanche, août 25, 2019
ClassementsDecouvertesport

10 Footballeurs Africains décédés en plein match

2.5Kviews

Aujourd’hui le magazine Kivuzik vous propose une liste détaillée des 10 footballeurs africains décédés en plain terrain de football. Si perdre un match face à une équipe adverse fait très mal aux fanatiques, la douleur de perdre à jamais un footballeur ne sera jamais comparable à l’élimination de votre cher pays à la CAN. Voici une liste détaillée des footballeurs africains décédés sur le terrain que vous ne connaissiez peut-être pas :

1- Samuel Okwaraji (1964- 1989)

Né le 19 mai 1964 à Orlu et mort le 12 août 1989 à Lagos était un footballeur international nigérian des années 1980. Il évoluait au poste de milieu de terrain.

Il participe à la CAN 1988, inscrivant son unique but en sélection lors de la phase de poules, contre le Cameroun dès la 2e minute. Il est finaliste de ce tournoi, battu par ces mêmes Lions indomptables.

Ensuite il participe aux Jeux olympiques 1988, où il dispute tous les matchs du Nigeria. Il est éliminé dès le premier tour.

Enfin il participe aux éliminatoires de la Coupe du monde 1990. Le Nigeria rencontre au Lagos National Stadium l’Angola le 12 août 1989. Certes, la victoire du Nigeria 1 but à 0 est là, mais à la 80e minute, Samuel s’effondre sur le terrain, victime d’une insuffisance cardiaque congestive. Une autopsie montrera par la suite qu’il avait une hypertrophie du cœur et une hypertension artérielle.

Samuel était également en parallèle un avocat qualifié qui avait une maîtrise en droit international obtenu à l’Université de Rome.

2- Marc-Vivien Foé (1975 – 2003)

Marc Vivien Foe, Cameroon

Marc-Vivien Foé, né dans le quartier Nkolo ll de Yaoundé le 1er mai 1975 et mort à Lyon le 26 juin 2003, est un footballeur international camerounais. Foé obtient la naturalisation française en décembre 1998.

Ce milieu de terrain défensif sélectionné à 64 reprises en équipe du Cameroun, est mort à l’âge de 28 ans d’un accident cardiaque au cours d’un match de son équipe nationale face à la Colombie lors de la Coupe des confédérations 2003.

Marc-Vivien Foé s’écroule à la 72e minute de la demi-finale Cameroun-Colombie de la Coupe des confédérations 2003 sur le terrain du stade de Gerland de Lyon. Il est alors loin de l’action, dans le rond central alors qu’il se replaçait, après une longue chevauchée côté gauche. Victime d’un malaise, inanimé, les yeux révulsés, les premiers à son chevet sont les Colombiens Yepes et Patiño après de longues secondes. Foé est ensuite évacué maladroitement vers l’antenne médicale du stade, d’où le médecin de la FIFA annonce l’effroyable nouvelle après 45 minutes de tentatives pour le réanimer. Guy Roux, en direct, déplore que le match ne se soit pas arrêté pour qu’on puisse s’occuper du joueur dont l’état semblait être grave, ainsi que la négligence des soigneurs qui le font tomber en le transportant hors du terrain. Une autopsie détermine que la mort a pour origine une crise cardiaque consécutive à une malformation congénitale (hypertrophie cardiaque).

Foé avait annoncé à son coéquipier Éric Djemba Djemba qu’il ne se sentait pas bien, celui-ci lui conseilla d’attendre que son gardien dégage le ballon pour demander à son entraîneur de sortir, Foé alla au duel avec Mario Yepes avant de s’écrouler lors de son replacement.

C’est Roger Milla qui apprendra la triste nouvelle aux joueurs encore sous l’émotion de leur qualification pour la finale. Les joueurs ne voulaient pas jouer la finale mais sous l’impulsion de la femme de Marc-Vivien, ils la jouèrent pour lui, car c’est ce qu’il aurait voulu selon elle.

3- Moise Brou Apanga (1982-2017)

Moïse Brou Apanga est un footballeur gabonais d’origine Ivoirienne. Né le 4 février 1982 à Abidjan, Moise brou Apanga décède le 26 avril 2017 à Libreville (Gabon) suite à une crise cardiaque pendant un entrainement avec son club.

4- Ben Idrissa Derme (1982-2016)

Le milieu de terrain Burkinabé a succombé à une crise cardiaque  le 11 septembre 2016 lors d’un match Biguglia-Furiani en Coupe de France.

5- Patrick Claude Ekeng Ekeng (1990 – 2016)

Patrick Ekeng of Cameroon ©Pic Sydney Mahlangu/Backpagepix

Le milieu defensif camerounais évoluant dans le club du Dinamo Bucarest est décédé à l’âge de 26 ans d’une crise cardiaque lors d’un match de championnat avec le club.

Ce jour-là , Patrick Ekeng rentre en jeu à la 70e minute d’un match de championnat de Roumanie entre le Dinamo Bucarest et Viitorul Constanta. Peu avant le match, il explique à son meilleur ami qu’il ne souhaite pas jouer le prochain match. Sept minutes après son entrée, alors que son équipe mène par 3 buts à 2, Patrick Ekeng s’effondre dans le rond central du terrain comme son compatriote Marc-Vivien Foé en 2003. Il est transféré à l’hôpital où l’on tente de le réanimer, mais sa mort est confirmée deux heures plus tard par le staff médical du club, alors que le joueur n’a que 26 ans. Le 14 mai, au palais polyvalent des Sports de Yaoundé a lieu une cérémonie en mémoire de Patrick Ekeng. Le clergé, la famille du défunt et quelque 2500 personnes présentes ainsi que Pierre Ismael Bidoung Mkpatt – le ministre des sports,  offrent un hommage officiel au joueur.

Après la mort de Patrick Ekeng, tous les matchs du week-end, en Roumanie, sont reportés ainsi que la finale de coupe entre le Dinamo et le CFR Cluj. Le club annonce que s’il remporte la coupe, le trophée sera emmené au Cameroun et placé sur la tombe d’Ekeng. Avant ce match, 50 000 supporters du club lui rendent hommage en réalisant un portrait géant à l’image d’Ekeng.

Une minute de silence est observée en sa mémoire à Nantes lors du match amical France-Cameroun, le 30 Mai 2016

6- David Faramola Oniya (1985 – 2015)

David Faramola Oniya (5 juin 1985 – 13 juin 2015) était un footballeur nigérian ayant joué pour le club T-Team de Malaisie Premier League en tant que défenseur. Le 13 juin 2015, Oniya est décédé après s’être effondré sur le terrain en Malaisie lors d’un match amical opposant son club, le T-Team, à Kelantan .

7- Emmanuel Ogoli (1989 – 2010)

Emmanuel Ogoli était joueur nigerian évoluant au poste de latéral gauche.  Ce dernier s’est effondré le 12 décembre 2010 pendant un match de son équipe Ocean Boys. Il est décédé après avoir été conduit à l’hôpital.

Emmanuel Ogoli

8- Victor Omogbehin (1988 – 2010)

En août 2012, Victor Omogbehin, un Nigérian disputait un match de championnat à Londres entre son équipe, Ilford, et le Lowestoft Town FC. Il s’est effondré dans le champ et est mort.

9- Endurance Idahor (1984 – 2010)

Endurance Idahor (né le 4 août 1984 à Benin City ; mort le 6 mars 2010 à Omdurman) était un footballeur nigérian qui évoluait au poste d’attaquant dans les années 2000. Durant un match de championnat du Soudan, Endurance Idahor s’écroule sur le terrain et meurt, peu après, lors de son transfert à l’hôpital.

10- Cheick Tiote (1986 – 2017)

L’international ivoirien Cheick Tioté est décédé à l’âge de 30 ans. L’ancien joueur d’Anderlecht s’est effondré lors d’un entraînement avec son club du Beijing Enterprises (D2 chinoise).

Leave a Response