jeudi, mai 30, 2024
DecouvertePoltiqueSocieté

Walikale : environ 20 miliciens Maï-Maï Raia Mutomboki se sont rendus aux autorités





Une vingtaine d’ex-combattants sont arrivés dimanche 11 août au village Kampala près de Walikale-Centre (Nord-Kivu). Issus de diverses factions du groupe Maï-Maï/Raia Mutomboki, ces éléments font partie des cent cinquante combattants qui ont répondu, depuis quelques semaines, à l’appel à la reddition volontaire lancé par la présidence de la République, dans le secteur des Bakano, indique le chef de cette entité coutumière.

« Il y a eu un groupe de Raia Mutomboki qui avait pris la fuite quand il y a eu des opérations militaires dans le secteur des Bakano. Maintenant, ils ont appris le message lancé par le chef de l’Etat. Eux-mêmes ont décidé de quitter la brousse et se sont rendus à la base militaire à Biruwe », a indiqué le chef du village Kampala, Katindi Lwamyango.

Selon lui, le général autoproclamé Bitunya Mirage – leader d’une faction Raia Mutomboki – a commencé la sensibilisation des miliciens depuis le mois de mai dans le groupement Bakonjo. « Il a sensibilisé beaucoup d’éléments dans les groupements Bakonjo, Itebero, Hombo, Isangi. Il a réussi à sensibiliser l’autre (Raia Mutomboki) qui était en brousse, le colonel Kisekelwa Katanda. Et maintenant, ils sont à Kampala, 6 kilomètres de Walikale », a attesté le chef Katindi.

Il a par ailleurs plaidé en faveur d’un appui du gouvernement pour permettre un bon succès du programme de Désarmement, démobilisation et réinsertion de ces ex-miliciens.

« Ce qui cause le problème actuellement, c’est la prise en charge. Pendant tout ce temps-ci, c’est le secteur des Bakano qui donne à manger à ces gens-là. Comme les éléments qui se trouvent en brousse ont vraiment répondu à l’appel du chef de l’Etat, c’est nécessaire que ces gens puissent être pris en charge », a-t-il souhaité.

 

 





Source Radio Okapi

Leave a Response