lundi, juin 17, 2024
Poltique

Une congolaise tuée au Maroc : Elle a trouvé la mort en tentant de traverser la mer pour l’Europe (Responsables de la communauté Congolaise du Maroc)




Après l’indignation qui a suivi l’annonce de la mort d’une congolaise au Maroc le 12 août dernier, des leaders de la communauté congolaise du Maroc ont tenu à apporter des dementis à des versions, qui selon eux, sont fausses et prêtent à confusion.

La présidente de la communauté congolaise, Aimé Lokake est parmi ceux montés sur le creneau pour apporter ces démentis.

“L’information selon laquelle Naomie Ngamputu était étudiante et a été agressée par des jeunes marocains près de sa résidence est fausse. Notre soeur congolaise a trouvé la mort dans la ville de Nador en tentant de traverser la mer Mediterranée pour rejoindre l’Europe. Nous savons tous que ces traversées sont périleuses.”

“Jusque là il nous est difficile de confirmer si elle a été agressée ou pas mais savons que le point de traversée qu’elle avait emprunté est trés dangereux. Nous savons aussi qu’elle a été retrouvée morte avec 3 autres personnes, des ivoiriens. Donc elle n’a pas été tué simplement à cause de sa nationalité congolaise.”

“Nous tenons à apporter ce dementi car les versions relayées avant sont des rumeurs de nature à créer un climat d’hostilité entre nous et nos frères marocains.” A indiqué Lokake qui a ajouté que la fille de la défunte est bien arrivée en Espagne.

Une version confirmée par un responsable d’une organisation associatif congolaise qui a souligné que le point de traversée emprunté par la congolaise est fréquenté par des agresseurs.

“Selon les informations en notre possession Noamie est arrivé en retard. L’embarquement avait déjà quitté avec sa fille à bord. Elle est donc restée là et a surement était attaquée par ces agresseurs.” A déclaré ce responsable de la communauté congolaise du Maroc qui a préféré garder l’anonymat.

Selon des sources concordantes citées par VOC, Naomie Ngamputu avait été lynchée non loin de son domicile par un groupe de jeunes marocains.

De son coté, le gouvernement congolais, via le ministre des congolais à l’étranger avait confirmé que Naomie Ngamputu avait été “violemment agressée” et tuée mais que des enquêtes étaient encore en cours pour en determiner les circonstances.

Un article de Voice Of Congo

Contactez la rédaction de The Voice Of Congo : 00243 899305732


[ad_2]

Source VOICEOFCONGO.NET

Leave a Response