jeudi, mai 30, 2024
DecouvertePoltiqueSocieté

Tanganyika : les éléphants dévastent des champs à Kiluba





Les éléphants ont de nouveau détruit des cultures dans les champs de la chefferie Kiluba, territoire de Manono, à 450 km au sud-ouest de Kalemie. Un agronome a appelé lundi 19 août les autorités à intervenir d’urgence pour protéger la population locale.

Un troupeau d’éléphants est signalé dans la chefferie Kiluba depuis une semaine. Ils proviennent de la zone qui couvre les villages des secteurs de Kamalondo et de Kyofwe à l’ouest de Manono. Cette zone est frontalière de Malemba-Nkulu, territoire voisin de Manono, dans sa partie occidentale.

Vendredi dernier, les pachydermes ont atteint Mpanda, le chef-lieu de la chefferie situé à 65 km au sud-ouest de Manono. L’agronome du territoire, Nestor Kimpesa Mwenze, indique que beaucoup de champs de paysans ont été dévastés :

« Certaines cultures, notamment le manioc, qui fait partie des aliments de base. Les palmiers ne sont pas épargnés, sans toutefois oublier les bananiers. C’est la destruction méchante de cultures vivrières. En tout cas, si le gouvernement s’est senti incapable d’encadrer ces bêtes, qu’il les vende à des pays-là où on peut encadrer ces éléphants au lieu que la destruction des cultures continue dans notre territoire ».

L’errance des troupeaux d’éléphants en provenance du Parc de l’Upemba est observée dans la zone de manière saisonnière depuis 2016. En 2018, ils se sont attaqués à un cultivateur de Muyumba, un village situé à l’ouest de Manono. Le cultivateur a trouvé la mort, écrasé à coups de sabots. 

 





Source Radio Okapi

Leave a Response