dimanche, février 25, 2024
Poltique

Sud-Kivu : l’armée capture cinq combattants FDLR à Walungu

[ad_1]

Cinq combattants du mouvement rebelle  Conseil national pour le renouveau démocratique (CNRD), une branche dissidente des Forces démocratqiues pour la libération du Rwanda (FDLR)  ont été arrêtés la nuit du 24 au 25 octobre à Nyangezi, territoire de Walungu, au Sud-Kivu.

Selon le porte-parole militaire de l’opération Sukola 2, Sud Sud-kivu, ces combattants recherchés par l’armée ont été arrêtés en possession des plusieurs munitions.

« Ces opérations ont été menées à Bukavu et ses environs. A ce jour cinq commandos ont été arrêtés, six armes AK 47 et un pistolet, cinq cents munitions ainsi que d’autres effets militaires qui les faisaient confondre aux éléments FARDC ont été saisis. Quatre ont été arrêtés le jeudi 24 octobre. Ces combattants ont mené des actions de terrorisme au Rwanda et des vols à mains armées sur le sol congolais. Le 5ème est un leader important qui a été arrêté il y a trois semaines », dit le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole militaire de l’opération Sukola 2 Sud Sud-kivu. Au Sud-kivu, l’armée affirme avoir initié des opérations spéciales pour démanteler les réseaux de terroristes du CNRD. 

Pour lutter contre l’insécurité, le commandant 33ème Région militaire, le général major Akili Muhindo Charles  demande à la population du Sud-Kivu et du Maniema de continuer à collaborer avec les services de sécurité en dénonçant tous les suspects partout où ils se cacheraient. En agissant ainsi, elle contribue à sa propre sécurisation.

Il y a quelques semaines, les forces armées congolaises ont tué le général Sylvestre Mudacumura, commandant des FDLR dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu.

Justin Mwamba, à Bukavu

[ad_2]

Source Actualite cd

Leave a Response