lundi, juin 17, 2024
Poltique

RDC : Un audit de l’Inspection Générale des Finances décrit l’absence de traçabilité dans la gestion de 15 millions USD issus des revenues des produits pétroliers






Un rapport d’audit de l’Inspection Générale des Finances (IGF) effectué auprès des sociétés pétrolières, des Banques Rawbank et BGFibank, de la Direction Générale des Impôts, de la Direction Générale des Douanes et accises constate le manque de traçabilité d’un montant de 15 millions de la décote prélevée sur les revenus des produits pétroliers. Ce rapport que Deskeco a pu consulter, fait aussi état des erreurs de calcul dans la répartition de la créance de 100 millions USD à rembourser, par le trésor public aux sociétés pétrolières, pour compenser le manque à gagner réclamé résultant du gel des prix des produits pétroliers par le Gouvernement.

L’Inspection Générale des Finances a envoyé ce rapport d’audit au Procureur Général près la Cour de Cassation, le 31 juillet 2019, pour mener des enquêtes approfondies après avoir constaté plusieurs obstructions et le manque de transparence de certains services, lors de sa mission de contrôle. Parmi les sociétés bénéficiaires de la créance, les auditeurs citent notamment Total RDC, SEP Congo, Cobil SA, SPA COBIL SA, SOCIR, ENGEN DRC, GNPP.

Genèse des faits

En 2017, le pays avait connu une flambée des prix du carburant à la pompe d’environ 5%. Pour stabiliser le prix, le Gouvernement Congolais et les sociétés pétrolières se sont mis d’accord pour un gel des prix sur le marché. En revanche, le Gouvernement s’était engagé à compenser les pertes et manque à gagner aux sociétés pétrolières privées, nous confie une source du Ministère de l’économie.

Lire la suite ici






Source Actualte.cd

Leave a Response