mardi, mai 21, 2024
Societésport

RDC : Chercheur à l’INRB, le professeur Mulangu explique comment l’étude a été menée pour découvrir les molécules curatives contre Ebola





Le professeur Jean-Christophe Mulangu Sabwe, coordonnateur de la recherche Ebola à l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) a fait l’aperçu général de l’étude qui a finalement abouti à la découverte de deux molécules curatives contre Ebola à savoir, REGN-EB3 et mAb114. C’était au cours d’une conférence de presse ce jeudi 15 août. 

« Cette étude cherchait à déterminer laquelle de ces quatre molécules : ZMapp, Remdesivir, REGN-EB3 et mAb114 était efficace pour traiter les malades Ebola. Il y a une molécule qu’on a appelé molécule de référence ou molécule contrôle (ZMapp). Cette étude a été supervisée par un comité totalement indépendant des investigateurs qui avaient pour rôle de se rassurer que les patients qui sont enrôlés dans cette étude ne soient pas à risque (…). Le deuxième rôle de ce comité était de s’assurer que l’étude est conduite de la manière la plus rigoureuse sur le plan scientifique. Ce comité s’est réuni plusieurs fois depuis le début et sa dernière réunion a eu lieu vendredi passé où ils ont fait une analyse des résultats préliminaires. En la faisant, ils ont constaté que la Remdesivir avait un niveau de protection ou d’efficacité inférieur au ZMapp qui était la molécule de contrôle, et que le ZMapp avait un niveau d’efficacité qui était inférieur au REGN-EB3 et mAb114 avait une efficacité qui était proche de REGN-EB3 », a-t-il expliqué.

Le comité des chercheurs s’était appuyé sur les recommandations formulées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à la fin de l’épidémie qui a sévit en Afrique de l’Ouest en 2014. 

« Cette étude a démarré au mois de novembre dernier  mais avant cela, il y avait toute une phase préparatoire qui a été conduite par l’OMS qui avait recommandé à la fin de l’épidémie l’Afrique de l’Ouest l’usage de quatre molécules : ZMapp, Remdesivir, REGN-EB3 et mAb114 », a ajouté le professeur Mulangu. 

L’étude a été menée par le comité indépendant dont fait partie le Dr Jean-Jacques Muyembe depuis le 20 novembre 2018 en collaboration avec l’école de santé publique américaine NIH ainsi que des organisations humanitaires sous la houlette de l’OMS.

Jusqu’à présent, le seul vaccin à être utilisé en RDC est rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 20 mai 2018 fabriqué par le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE).

L’épidémie d’Ebola qui sévit dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri ont déjà fait 1 905 décès, a annoncé ce mercredi le secrétariat technique multisectoriel de lutte contre Ebola dans son bulletin d’information.

Les quatre derniers cas de décès ont été enregistrés dans les centres de traitement d’Ebola (CTE), dont 3 au Nord-Kivu et en Ituri à Komanda.

Le cumul des cas est au total de 2.842, dont 2.748 confirmés et 94 probables, et 844 personnes guéries dont les deux cas de Goma.

Japhet Toko






Source Actualte.cd

Leave a Response