dimanche, février 25, 2024
Poltique

Le gouvernement adopte le Projet de décret sur la création du Fonds pour l’indemnisation des victimes des forces étrangères à Kisangani

[ad_1]

Projet de décret portant création, organisation et fonctionnement du Fonds spécial pour l’indemnisation des victimes des activités armées entre forces étrangères à Kisangani a été adopté vendredi 25 octobre au cours de la réunion du conseil des ministres.

David-Jolino Diwampovesa-Makelele  Ma-Mu Zingi, Ministre d’Etat, Ministre de la Communication et des Médias, a noté que ce projet « est un préalable indispensable à la défense des intérêts des victimes à l’occasion des plaidoiries devant la Cour Internationale de Justice ».

Il a été adopté et renvoyé à la Commission ad hoc pour toilettage.

Contexte

Environ 1000 personnes ont été tuées du 5 au 10 juin 2000 à Kisangani (Tshopo), au cours des affrontements à l’arme lourde entre les forces rwandaises et ougandaises. Une bonne partie de la ville a été détruite suite notamment aux obus. La Cour internationale de justice (CIJ) avait rendu un arrêt en 2005, demandant à l’Ouganda de réparer le préjudice causé sur le territoire congolais. Cet arrêt n’a toujours pas été mis en application.

L’année dernière une messe a été organisée à Kisangani. Les familles des victimes et les survivants y avaient participé. A Kinshasa, le ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire, Bernard Biando, avait reçu une délégation des victimes. Il avait promis un accompagnement du gouvernement par rapport aux revendications des familles des victimes mais, jusque-là, rien n’a été fait.

Aujourd’hui encore, de nombreux blessés attendent un geste de la part de l’Etat. Certains vivent avec des séquelles et d’autres sont mêmes en manque de béquilles. Une initiative privée menée par les victimes et survivants (Fonds de solidarité des victimes de la guerre de la province Orientale, FSVG) tente chaque année d’attirer l’attention autour de cet évènement.

Les détails de cet événement peuvent être trouvés dans l’ouvrage de Richard Kadiebwe, intitulé « La guerre des six jours à Kisangani : Leçons géopolitiques et géostratégiques ». Publié en 2010, le livre est préfacé par le professeur Mwayila Tshiyembe.

[ad_2]

Source Actualite cd

Leave a Response