Poltique

Dossier juges de la Cour constitutionnelle : l’ACAJ appelle à la dissolution de l’Assemblée nationale

194views

L’organisation de la cérémonie de prestation de serment des trois juges de la Cour constitutionnelle récemment nommés par le chef de l’État prévue ce mercredi, cristallisé le débat dans l’opinion publique.

La décision du président Félix Tshisekedi de charger le premier ministre de prendre toutes les mesures nécessaires pour organiser cette cérémonie n’a pas du tout enchanté son parti, le PPRD. Le secrétaire permanent adjoint du PPRD, Ferdinand Kambere a dénoncé « un ordre illégal qui ne doit nullement être exécuté ».

Dans sa réaction, l’Association congolaise pour l’accès à la justice ( ACAJ) accuse le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) d’inciter le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba à se rebeller contre le président de la République, Félix Tshisekedi.

« Le PPRD incite le premier ministre à se rebeller contre le président de la République. L’ACAJ avait prédit en janvier 2020 que la lueur suscitée par l’alternance se muerait en leurre d’une coalition contre-nature », a-t-elle dénoncé.

Pour l’organisation pilotée par Georges Kapiamba, la dissolution de l’Assemblée nationale est la seule solution pour sortir le pays de la coalition FCC-CACH.

« Seule la dissolution sortirait le Congo des griffes politiciennes, prédatrices et insousciantes FCC-CACH », a-t-elle martelé.

Par ailleurs, Ferdinand Kambere a estimé que la décision du chef de l’État est une tentative de recul vers une dictature que sa famille politique n’acceptera pas.

Il sied de noter que les nouveaux juges vont prêter serment mercredi 21 octobre 2020 au Parlement. Dans une correspondance adressée aux présidents de deux Chambres, le cabinet du chef de l’État demande à Mabunda et Thambwe de rendre disponible la salle de Congrès.

Reagan Ndota

Leave a Response