mardi, novembre 12, 2019
EconomieEntrepreneuriat

Cyril Mutombo : « la sous-traitance est une opportunité, non pas un problème » – Zoom Eco

41views






Le directeur pays de Barrick et Kibali Gold mines SA, Cyril Mutombo, est d’avis que la loi sur la sous-traitance n’est pas un problème mais plutôt une opportunité. Il était panéliste de la deuxième Table ronde de cette première journée des travaux du Forum international Makutano 5. Cet échange a porté sur la question : « la sous-traitance, une loi et après ? »Si la sous-traitance est une opportunité pour les sous-traitants congolais d’émerger, cela demande l’accompagnement des entreprises étrangères qui investissent au pays. Cyril Mutombo a évoqué l’exemple concret de Kibali Gold Mines qui a propulsé toutes les entreprises de sous-traitances qui travaillent avec elle.« A Kibali, nous avons commencé à propulser nos entreprises de sous-traitance avant même la promulgation de cette loi. Car, pour nous, le bien- être de nos employés est une priorité. Notre concept est bati autour du partenariat», a-t-il souligné devant les participants.En effet, la construction de la dernière centrale hydroélectrique faite entièrement par une main d’œuvre congolaise est une réussite et un modèle pour les autres investisseurs. Pour y arriver, Kibali a appliqué une politique de transfert de compétences aux locaux.Au directeur pays de Barrick de préciser : « notre première centrale était entièrement construite par les experts internationaux mais les congolais avaient assisté. Pour la deuxième centrale, des congolais étaient peu à peu associés mais pas à grande échelle. Ce n’est qu’avec la troisième centrale qui a connu essentiellement la main d’œuvre congolaise. »Si des voix concordent sur le fait que la loi a été faite dans la précipitation, il y a lieu de faire avec, de l’appliquer comme tel. Cyril Mutombo encourage les investisseurs étrangers à ne pas attendre la loi pour penser à l’émergence des entreprises. Mais d’en faire une priorité d’autant plus qu’il en va de la responsabilité de ces investisseurs.Nadine FULA

Source Zoom-eco.net

Leave a Response